<

Deux type de volumes

Nous aborderons deux façons d'utiliser les volumes. Et pour bien comprendre ce que nous faisons nous utiliserons deux expressions.

Dans ce cadre nous allons mapper des volumes (première expression) ou manager des volumes (deuxième expression).

Pour ces deux types, nous expliquerons les différences et les avantages.

Ensuite dans d'autres leçons, vous aurez la possibilité de pratiquer ce que vous aurez appris pour bien comprendre le fonctionnement de ces deux types de volumes.

Mapper un volume

Lorsqu'on utilise le mappage de volume, le dossier dans notre ordinateur local prend le dessus sur le dossier du conteneur.

Par exemple, si nous avons un dossier dans notre machine qui s'appelle /test avec un fichier à l'intérieur dont le nom est index.html et que nous le mappons au dossier /home de notre conteneur Ubuntu (dans notre conteneur le dossier /home ne contient à la base rien du tout), le dossier /home contiendra également le fichier index.html.

Mapper un volume dans Docker

Et s'il y avait eu des autres fichiers dans le dossier /home, ils disparaîtront car ils n'existeraient pas dans le dossier /test.

Autre chose, si je modifie le fichier index.html dans le conteneur et qu'ensuite je le détruise, le contenu de ce fichier apparaîtra modifié dans ma machine locale.

Le contrairement est également vrai 😏! Si je modifie ce fichier en local, il le sera également automatiquement dans le conteneur.

On voit tout de suite le potentiel 🤩.

Manager un volume

Par contre lorsque l'on crée un volume managé, c'est le dossier du conteneur qui prend le dessus.

Cependant, la façon de faire dans ce genre de cas est différente par rapport aux volumes mappés.

En effet, il faut obligatoirement créer un volume avec un nom (grâce à une commande Docker) pour ensuite le relier à un dossier du conteneur.

Deux conteneurs créés grâce à une image hello-world

Cela peut paraître compliqué mais en pratiquant plus tard, les choses seront plus claires.

Aller au marque-page